Chili

De l'Atacama à Valparaiso

Etroite bande de terre de plus de 4 000 km du nord au sud, le Chili offre des paysages variés, des terres arides de l’Atacama à la Terre de feu en passant par les glaciers de fjords de Patagonie. La région des hauts plateaux du désert d’Atacama nous accueille pour un voyage à la découverte des sites majestueux entres activité volcanique, lagunes salées de l’Altiplano refuges ornithologiques et déserts de sable et de pierres balayés par les vents et sous un ciel le plus pur au monde. Le désert le plus aride du globe attire et fascine par ses spécificités. Une aventure émotionnelle dans un milieu minéral où le temps semble arrêté.

 

Balades citadines

Entre modernisme et tradition

Sous la bienveillance du Castillo Hidalgo

Centre urbain principal du pays, Santiago est une métropole qui s’agrandit sans cesse. Entre bas quartiers à la périphérie et modernité au centre, la ville tentaculaire de plus de sept millions d’habitants,  bénéficie d’infrastuctures adaptées offrant une qualité de vie tres appréciée. Bordée à l’est par l’imposante cordillère des Andes et ses sommets aux neiges éternelles, la ville s’étale autours de collines dédiées à des parcs comme La colline Santa Lucía au sommet de laquelle se situe le Castillo Hidalgo. Les villages éparses de l’Atacama arborent un style plus traditionnel au charme certain et à la tranquillité apaisante, loin des ferveurs et des turpitudes des grandes agglomérations.


Désert de Atacama

Le plus aride au monde

Un écosystème unique

Situé au nord du Chili, au pied de la cordillère des Andes, le désert de Atacama est une région de premier abord inhospitalière. Considéré comme les désert le plus aride au monde,  l’eau douce y est rare. l’Atacama offre des paysages variés, alliant lagunes salées, volcans, déserts de pierres et de sel, montagnes inaccessibles, que les hommes ont adopté et vénéré sous la protection de Pachamama, la Terre Mère.  La beauté des lieux en fait oublier l’aridité qui y sévit,


Valle della Luna

Un croissant salé de roche et de sable

l’enfer des mines de sel.

Paysages désertique de sable, de roche et de sel, Valle della Luna, en forme de croissant de lune, donne la vision surréaliste d’un fond marin asséché. Parcouru par un labyrinthe de roches acérées, elle abrite des mines de sel qui portent le poids de nombre de vies sacrifiées tant les conditions d’exploitation étaient démentes.  Classée sanctuaire naturel, Valle della Luna fait partie de la réserve nationale Los Flamencos et fait l’objet d’une surveillance sévère pour sa protection et sa mise en valeur.


Valle della Muerta

Vallée de la perdition

Un aller simple pour l’enfer

Vallée encaissée entres de hautes falaises déchiquetées, parsemées de dunes de sable imposantes et totalement assèchée, Valle della Muerta est une porte d’entrée pour l’enfer du désert. Bénéficiant d’un micro climat tres chaud et sec qui laisse peu de place au hasard et à l’imprudence, il reste néanmoins la beauté du site qui procure une sensation spéciale et indescriptible.   


Les lagunes de Atacama

Un habitat riche pour la faune

Sources de vie

Le désert de Atacama est une région de premier abord inhospitalière. Considéré comme les désert le plus aride au monde, l’eau douce y est rare. l’Atacama regorge de lagunes salées s’étalant des plateaux du désert à l’Altiplano qui abritent une faune exceptionnelle qui y trouve nourriture et quiétude. Des eaux peu profondes du salar de Atacama et ses couleurs multiples, aux eaux bleues des lagunes Micanti et Miniques au pied des volcans de l’Altiplano, en passant par le vert de la lagune de Pujsa et le blanc du salar de Tara, La palette de couleurs s’accorde sous le bleu uniforme du ciel le plus pur au monde.


Geyser del Tatio

Les cheminées de la Terre

Le souffle du volcan

Les geysers del Tatio, situés à 4 200 m d’altitude, sont une curiosité à ne pas rater. Les températures négatives de la nuit favorisent au lever du soleil, un phénomène spectaculaire dû à l’énorme amplitude thermique. Les vapeurs chaudes et sulfurées des geysers forment d’immenses colonnes de vapeur et fumeroles dans cette caldéra volcanique offrant un spectacle éphémère qui s’estompe rapidement sous le rayonnement ardent du soleil faisant grimper la température à plus du 30 degrés en quelques minutes. Couplé à l’altitude, le choc thermique provoque des troubles aux visiteurs qui peuvent profiter des bains dans les sources chaudes aménagées.


Le ballet des flamands

Les colonies en robe rose

Grace et volupté au programme

Les différentes lagunes du désert de Atacama et de l’Altiplano, sont le refuge de colonies de flamands qui trouvent dans ses eaux saumâtres leur nourriture. Plusieurs espèces sont présentes en nombre et colorent le ciel et les eaux de leurs gracieux ballets.


Valparaiso

Les couleurs du Pacifique

Ville Paradis.

Valparaiso, ce nom sonne comme une invitation au voyage. Ville cotière résolument tournée vers l’océan Pacifique, elle fut l’escale obligée pour les transports maritimes entre le Pacifique et l’Atlantique qui doublaient le Cap Horn en passant par le détroit de Magellan au 19è siècle. Port principal de la marine Chilienne, il est aussi le port de commerce du pays et la destination principale des européens en quête de fortune depuis le 19è siècle. La ville est bâtie sur sept collines qui portent le nom de leurs quartiers qui arborent des bâtiments et habitations aux couleurs vives et décorés de fresques Street Art. Un contraste saisissant et fascinant qui suscite la curiosité.