Islande

Terre de glace et de feu

L’islande, île de l’Atlantique nord à la limite du cercle polaire est une île jeune issue des forces telluriques entre deux grandes plaques tectoniques de l’écorce terrestre : La plaque américaine et la plaque européenne. L’Islande est à cheval sur ces deux plaques qui s’éloignent de 2 cm par an créant une immense ligne de faille jalonnée d’innombrables volcans dont les islandais exploitent leur chaleur et leur eau. Sa situation géographique lui confère un climat continental et les glaciers recouvrent 10 % de sa surface. Baignée par le Gulf Stream, l’île n’est jamais prise par la banquise et possède des eaux très poissonneuses dont les islandais tirent leur activité principale.

Ile aux paysages surprenants à la beauté éblouissante, aux habitants enrichissants, à la culture nordique, ce carnet de voyage est une invitation à sa découverte.

 

Balades citadines

Esprit scandinave

Villes de culture et d’art

L’Islande est peu peuplée, les deux grandes villes Reykjavik (et sa périphérie) au sud-ouest et Akureyri au nord comptent les 3/4 de la population. Les infrastructures répondent merveilleusement bien aux besoins des islandais. Tres riche en musées, en équipement sportifs, en lieux dédiés aux arts musicaux, aux pratiques religieuses et en monuments, cette île fascine et les islandais sont ouverts au monde, respectueux et conscients de vivre en harmonie avec la nature et leurs traditions.


L'héritage viking

L'origine scandinave.

Leif Ericson le premier islandais

Respectueux de leurs traditions et de leur histoire, les islandais cultivent le sens de la mémoire. Bien que découvert par des moines écossais vers le Vè siécle, la véritable origine culturelle est héritée des vikings, colonisateurs de l’île vers l’an 1000. Leur mode de vie, leur histoire, leur culture et leur religion font que les islandais sont fiers, forts et courageux. Travailleurs acharnés, écologistes dans l’âme, le respect et l’égalité envers la nature et les hommes sont des qualités innées chez les islandais.


La géothermie

La chaleur de l'antre de la terre

L’énergie propre

La caractéristique géologique de l’Islande à la jonction de deux plaques tectoniques majeures crée une activité volcanique tres intense. La chaleur naturelle du manteau terrestre porte à ébullition les eaux souterraines qui créent l’activité géothermique. Exploitée en surface depuis l’ère romaine, pour ses bienfaits naturels, l’eau est captée en profondeur sous forme de vapeur pour être convertie en énergie électrique ou en chaleur domestique. Cette valorisation energétique  propre et renouvelable assure à l’Islande son affranchissement vis à vis des énergies fossiles. Les islandais exploitent aussi les eaux chaudes de surfaces naturellement tres riches en minéraux pour leur bien être tels le site de Blu Lagoon ou de Myvatn.


L'activité volcanique

La terre toujours en formation

Les forces de la nature

Issue il y a environ 15 millions d’années du mouvement tectonique de l’écorce terrestre, l’Islande est une terre jeune et sa formation n’est toujours pas terminée. Les volcans façonnent toujours ses reliefs et ses plaines. Les innombrables éruptions passées ont laissé place à des paysages d’une extrême beauté dont la fascination qu’ils procurent laisse pantois devant la puissance de la nature. Les calottes glaciaires recouvrant les volcans confèrent aux éruptions des effets destructeurs dont les islandais ont conscience et qui sont rompus à ces éventualités faisant partie de leur quotidien.


Les Fjords.

Sculptés par les galciers.

Offrant abri et protection

L’Islande est bordé par deux océans, l’Atlantique et l’Arctique. Dominé par des vents du grand nord, l’île possède un littoral tortueux jalonné de très nombreux fjords offrant abris et protection aux flottes de pécheurs. Sculptés par les glaciers et protégés par les hautes montagnes recouvertes de neige et de glaces plongeant dans ses eaux froides, les fjords regorgent de vie. Les grandes villes et les villages de pécheurs ou d’agriculteurs trouvent en leurs seins les conditions nécessaires à leurs activités: Les sols fertiles et les eaux poissonneuses.


L'eau & la glace

Omnipresence préservée

Un don de la nature

L’Islande est parcourue par une myriade de cours d’eau alimentés par les abondantes pluies, la neige et la fonte des glaciers. Plus ou moins gros, ces cours d’eau sculptent les paysages dans leurs parcours vers la mer et le relief précipite les eaux en de superbes chutes et cascades. La fonte des glaciers draine les icebergs de glace millénaire à la mer qui les rejette sur les plages de sable noir volcanique offrant un contraste surréaliste.


L'industrie de la pêche.

Pêcheurs d'Islande

La morue poisson roi

Les eaux poissonneuses de l’Atlantique Nord sous l’influence du Gulf Stream, génèrent une activité économique très importante pour les islandais. Le poisson roi, la Morue, présente tout autour de l’île représente l’essentiel des prises exportées dans le monde entier. Chaque fjord, chaque port, est le théâtre d’acteurs de la pêche, avec ses joies, ses peines et ses drames comme le raconte Pierre Loti dans son roman ‘Pêcheur d’Islande‘. Le fjord du village Fáskrúðsfjörður, fut la base avancée des pêcheurs français au 19è siècle. Le village entretien la mémoire avec, outre les nombreux édifices créés par ces pêcheurs, le cimetière des marins français.


Les aurores broéales

Les illuminations celestes

La magie nocturne.

Phénomène naturel et spectacle saisissant. Les aurores boréales, résultant de l’illumination des particules consécutives des explosions solaires et poussées par les vents solaires entrant en contact avec le champ magnétique terrestre à l’approche des pôles. Ce phénomène situé dans les hautes couches de l’atmosphère, est un spectacle nocturne fascinant et envoutant. Les ondulations et la variété des formes, les couleurs allant du vert au rouge et le silence dans lequel elles s’agitent dans le ciel nocturne font des aurores boréales un spectacle inoubliable et sans cesse différent.


Le cheval islandais.

Une espèce endémique

Aux allures spécifiques

Importé par les vikings vers l’an 900, ce petit cheval est issu de lignées directes sans croisements dont le pays est très fier. Robuste, résistant, sûr, docile, il a développé des qualités déterminantes pour la race ‘islandaise‘. Adoptant deux allures supplémentaires, le Tölt et l’Amble, en plus des trois allures communes, ce cheval de selle est le compagnon idéal pour les promenades et les randonnées dans tous les types de terrains. Adapté aux conditions climatiques, il vit exclusivement en liberté et se contente d’une nourriture peu riche en hiver.